Concept-art | Cyber-marionnettiste.

La photo-manipulation

Découvrez une partie des images qui composent mon concept-art. Et ce n’est qu’un échantillon car c’est une véritable bibliothèque qui est cachée derrière ce projet.
La plupart du temps, je ne prélève d’un tout petit détail afin de l’intégrer discrètement au montage.
Par exemple, j’ai pu utiliser les phares d’une voiture et d’une moto pour créer les boutons et le bord du col lumineux de la veste du personnage.

Pour la petite histoire...

Inspirés par le jeu de rôle Cyberpunk 2020 créé en 1988, le studio CD-Project, auteur de la série The Witcher, lance bientôt son nouveau jeu : Cyberpunk 2077, un univers futuriste dans un monde alternatif au nôtre où la technologie est omniprésente.
La société est contrôlée par des méga-entreprises qui, en terme d’importance, pourraient être assimilées à des grands noms comme GOOGLE, Facebook, etc. rien que ça !
Les capacités humaines sont améliorées à l’aide d’implants électroniques et de prothèses capables de décupler la force par exemple, l’acuité visuelle, ou encore de transformer le porteur en véritable machine de guerre ou en super-ouvrier.

Ce monde très riche, fourmille de détails et pour cette fin d’année 2020, l’artiste Design Spartan a lancé un nouveau défi dans la DigitalPainting.School, autour de ce thème.
C’est parti pour un nouveau concours !!

L'hologramme

Ce dragon m’a sincèrement donné du fil à retordre. Mais quel travail !

La partie détourage et intégration a véritablement été la plus simple à mettre en œuvre… Pour la transformer en hologramme, c’est toute la composition qu’il a fallu repenser. En effet, un hologramme étant composé uniquement de lumières, il me fallait un environnement relativement sombre pour ce photo-bashing.
Pour la suite, j’ai hachuré l’image, je l’ai dupliquée, ondulée, fait des flous directionnels et ai travaillé les modes de fusion avec un contouring par dessus. Pfiooouuu, vous êtes toujours là !? Alors voilà le résultat !